Qui sommes-nous ?

La liste Singapour En Commun est composée de 7 personnes, 4 hommes et 3 femmes, pour représenter la gauche et l’écologie à Singapour. Découvrez l’équipe !

Simon Talvard

Je suis arrivé à Singapour il y a 6 ans, après plusieurs années passées autour du monde, d’abord au Japon, puis aux Etats Unis, en Allemagne… C’est ici que je me suis marié, que nous avons eu deux petites filles biculturelles, fait de nombreux beaux voyages, nourri notre ouverture au monde et notre curiosité.

C’est aussi ici que ma vie professionnelle a changé, que j’ai eu l’opportunité de collaborer avec diverses cultures, des tas d’entreprises et clients de tout bord. J’ai connu des hauts et des bas, j’ai surtout rencontré des gens passionnants. 

Jeune et actif, j’ai toujours été engagé. Ces derniers mois, avec les situations difficiles qui se multiplient pour les Français de l’Etranger qui ont parfois besoin d’aide et de protection, j’ai eu envie de porter la voix de ceux qui ne sont pas représentés.

Radia Chaaba

Je viens d’une famille nombreuse et biculturelle dans laquelle j’ai appris le partage, les responsabilités, la persévérance face à l’adversité et dans laquelle j’ai surtout forgé ma force de caractère et mon caractère tout court.

Je viens aussi de l’école républicaine qui m’a appris que les valeurs humanistes ne sont pas de vains mots et qui a fait l’enseignante que je suis aujourd’hui.

Je viens de là où très peu de gens voudraient vivre, je viens de ces quartiers populaires où l’on se soutient, où l’on s’encourage, où l’on peut compter sur l’autre,  où l’on partage ses joies et ses peines et où l’expression “On est ensemble” a tout son sens !

Je viens de là où la diversité est une richesse. Je viens de tous ces pays dans lesquels j’ai voyagé. Je viens de France, du Mexique, et de Singapour où je suis arrivée il y a maintenant presque 7 ans.

Et enfin, je viens de là où l’engagement de chacun est indispensable pour construire un monde plus juste et solidaire. Aussi, c’est forte de cette identité, de mon parcours et de mes rencontres que je m’engage aujourd’hui pour apporter ma petite contribution et représenter au mieux les Français de Singapour.

Alexandre Courla-Biron

Quelque temps après une première expérience trop courte en Asie du sud-est, j’ai quitté ma couronne parisienne, et me suis envolé vers Singapour.

La communauté française m’y a accueilli à bras ouverts, supporté, aidé. J’y ai fondé une famille forte de deux filles, entamé une carrière au sein d’une société reflétant mes valeurs dans le choix des financements qu’elle accorde, et créé des relations durables nées de cette solidarité des premières heures.

Ces 10 années sont passées en un clin d’œil ; mais force est de constater que les temps ont néanmoins changé, en particulier l’an dernier.

Bien des obstacles se sont dressés pour qu’une histoire comme la mienne ne soit plus si courante. Trouver ses repères et sa place peut prendre du temps aux jeunes arrivants. J’aimerais qu’eux comme tous sentent que l’entraide existe et perdure, peu importe le sens du vent.

Joana Priou

Arrivée à Singapour il y a huit ans après un an de backpack à travers l’Asie.

C’est à Singapour que je me suis mariée et que j’ai commencé ma carrière et huit ans après je travaille pour une start-up Singapourienne qui essaye de changer notre façon de consommer la mode.

L’écologie est un domaine très important pour moi ainsi que la solidarité et le féminisme. Je ne m’étais jamais engagée avant mais je ne me retrouve plus dans le paysage politique actuel et j’ai donc voulu rejoindre une liste qui représente des valeurs qui sont à mon sens primordiales pour le futur.

Mathias Boissonot

Ingénieur de formation, je suis arrivé à Singapour pour ma première expérience professionnelle, un Volontariat International en Entreprise, en 2014, et je ne suis jamais parti.

J’ai eu l’opportunité de me lancer dans l’éco-entrepreneuriat assez rapidement: en 2017 j’ai fondé une startup d’urban farming, puis plus récemment Handprint, plateforme qui permet aux entreprises de participer grâce à des innovations technologiques à la lutte contre le changement climatique et de régénérer les écosystèmes naturels, principalement dans les pays émergents, permettant un fort transfert Nord-Sud pour plus d’impact social.

L’écologie sociale est le fondement de mon engagement professionnel et citoyen. C’est une nécessité pour tous, au quotidien.

Stéphanie Tyan

Je suis une franco-libanaise arrivée à Singapour il y a bientôt 7 ans. Comme beaucoup, j’ai eu la chance de vivre 6 années d’exploration et de voyages, de belles rencontres professionnelles et personnelles, de réussites et de challenges qui viennent avec la vie d’expatrié.

Et puis 2020 est arrivée avec ses difficultés, et dans ces moments durs loin de nos racines, l’esprit de communauté et de solidarité sont d’autant plus essentiels. C’était l’élément déclencheur pour me décider à m’engager à soutenir et solidifier cette communauté.

Serge Compan

Je vis de façon permanente en Asie depuis l’automne 1996, début du premier long séjour dans la cité-état et d’une nouvelle histoire au long cours familiale et professionnelle.

Depuis, nous vivons notre 4éme « vie singapourienne » après de longs épisodes en Corée du Sud, Indonésie et Malaisie.  A Jakarta, j’ai découvert l’engagement associatif français à l’étranger avec l’Adfe/ français du monde ainsi que l’évidence immédiate, vitale, des questions environnementales.

La violence de la crise globale actuelle rend l’engagement citoyen, solidaire, plus que jamais souhaitable voire nécessaire alors que s’aggrave la fragmentation sociale y compris dans nos communautés.

%d blogueurs aiment cette page :